Pharmagest : une santé de fer

le
0
Le logiciel de gestion officinale LGPI de Pharmagest. (© Boiron)
Le logiciel de gestion officinale LGPI de Pharmagest. (© Boiron)

Dans le sillage de la publication d’un résultat opérationnel semestriel en progression de 5%, le numéro un français de l’informatique officinale est bien parti pour aligner un nouvel exercice d’amélioration de sa rentabilité, une constante depuis son introduction en Bourse il y a quinze ans. Seul accroc, un repli attendu du chiffre d’affaires, qui a atteint 4% au premier semestre, à 56,2 millions d’euros.

Retraitée de l’impact de l’arrêt programmé des prestations de communication, une activité peu margée, la croissance est toutefois ressortie à 4,5% sur les six premiers mois de l’année. La direction de Pharmagest anticipe un dynamisme similaire au second semestre.

Dans un contexte boursier chahuté, Pharmagest est recherché pour ses qualités de valeur défensive de croissance. En témoigne le parcours du titre, proche de son plus-haut historique après un bond de 170% depuis notre conseil d’achat du 2 mars 2012. La valeur d’entreprise (capitalisation boursière moins trésorerie nette estimée à 61 millions d’euros) pèse 11,2 fois le résultat opérationnel prévu cette année, un ratio proche de celui de Cegedim, un rival au profil pourtant plus risqué.

Source


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant