Pfizer rachète Medivation pour $14 mds

le , mis à jour à 19:45
1
    * Pfizer offre 81,50 dollars par action Medivation 
    * L'opération sera financée entièrement en numéraire 
    * Sanofi prend acte 
    * Le titre Medivation gagne près de 20%, léger tassement de 
l'action Pfizer 
 
 (Actualisé avec déclarations du directeur général) 
    par Ransdell Pierson et Ankur Banerjee 
    22 août (Reuters) - Le laboratoire pharmaceutique américain 
Pfizer  PFE.N  a annoncé lundi le rachat du très convoité 
Medivation  MDVN.O , son compatriote spécialisé dans le 
traitement du cancer, pour 14 milliards de dollars (12,4 
milliards d'euros), le groupe renforçant ainsi son portefeuille 
de traitements oncologiques. 
    A la suite de l'annonce de cette transaction, l'action 
Medivation, propriétaire du Xtandi, un médicament vedette contre 
le cancer de la prostrate, bondissait vers 17h00 GMT de près de 
20% à 80,41 dollars, se rapprochant du prix proposé par Pfizer. 
    Pfizer, qui a renoncé début avril à racheter Allergan 
 AGN.N.  pour 160 milliards de dollars, offre en effet 81,50 
dollars par action Medivation, soit une prime de 21,35% sur le 
cours de clôture de vendredi (67,16 dollars). 
    La prime est même de 55% sur le prix de 52,50 dollars 
proposé en avril par le français Sanofi  SASY.PA , une offre 
rejetée à l'époque par Medivation qui avait incité ce dernier à 
se mettre en vente.   
    Sanofi avait ensuite porté son offre à 58 dollars par titre. 
    Outre Sanofi, Merck  MRK.N , Celgene  CELG.O  et Gilead 
Sciences  GILD.O  avaient exprimé leur intérêt pour Medivation 
qui développe le talazoparib, un traitement du cancer du sein en 
cours de développement, et le pidilizumab, un traitement du 
lymphome. 
    Sanofi a pris acte de l'offre de Pfizer, tout en réaffirmant 
sa volonté d'être "discipliné" dans sa stratégie d'acquisition. 
Des analystes interrogés par Reuters se disent convaincus que le 
groupe français, qui a mis 10 milliards de dollars sur la table, 
ne va pas surenchérir face à l'offre du groupe américain. 
  
    Le titre Pfizer est inchangé (-0,03%), à l'image de Wall 
Street dans son ensemble. 
     
    LE RACHAT DE MEDIVATION PEUT PRÉCIPITER LA SCISSION 
    En rachetant Medivation, transaction qui intervient trois 
mois après l'annonce de l'acquisition pour 5,2 milliards de 
dollars d'Anacor Pharmaceuticals, fabricant entre autres d'un 
gel non stéroïdien contre l'eczéma, Pfizer étoffe encore sa 
gamme de médicaments brevetés. 
    Lors d'une conférence téléphonique avec des analystes 
financiers, le groupe a dit qu'il prévoyait toujours de prendre 
d'ici la fin de l'année une décision sur une éventuelle 
scission, avec d'un côté une entreprise spécialisée dans les 
médicaments brevetés et de l'autre une entité centrée sur les 
génériques.   
    Les ventes de ces derniers ont été dopées par le rachat, 
l'an dernier, d'Hospira pour 16 milliards de dollars. 
    "L'accord Medivation accroît les chances d'une scission", a 
estimé John Boris, analyste chez SunTrust Robinson Humphrey. 
    Le principal moteur de croissance de Pfizer est un nouveau 
traitement contre le cancer du sein appelé Ibrance. Le groupe 
s'efforce aussi de combler son retard sur Merck et Bristol-Myers 
Squibb  BMY.N  dans le domaine de l'immuno-oncologie. 
    Ian Read, directeur général de Pfizer, a dit aux analystes, 
dont certains trouvent que le prix payé est plutôt élevé, que le 
rachat de Medivation avait surtout été motivé par le Xtandi, 
tout en disant nourrir de grands espoirs pour le talazoparib et 
le pidilizumab. 
    Pfizer a dit que la transaction avait été approuvée par les 
conseils des deux enteprises. Le propriétaire du Viagra prévoit 
de la financer entièrement en numéraire, en puisant dans sa 
propre trésorerie. 
    L'opération devrait aboutir ce trimestre ou le suivant, 
ajoute le groupe américain, qui dit attendre de cette 
acquisition qu'elle accélère la croissance de son chiffre 
d'affaires. 
    Dans ses derniers résultats trimestriels publiés ce mois-ci, 
Medivation a fait état d'une croissance à deux chiffres des 
ventes de Xtandi et il a réaffirmé sa prévision d'une croissance 
de plus de 50% de son chiffre d'affaires annuel. 
     
    Voir aussi : 
    * BREAKINGVIEWS-Pfizer bets $14 bln it knows better than 
market   
 
 (Avec Noëlle Mennella à Paris; Danielle Rouquié, Patrick Vignal 
et Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par 
Bertrand Boucey) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • am013 il y a 12 mois

    une opportunité pour Genfit qui devrait donc voir Sanofi s'y renforcer