Peut-on soigner la perte de l'odorat ?

le
0

AVIS D'EXPERT- La perte de ce sens s'accompagne souvent d'une perte du goût, avec des conséquences fâcheuses sur la qualité de vie, explique Pr Patrice Tran Ba Huy.

C'est bien souvent lorsqu'il vient à manquer que l'on prend conscience de l'importance que joue l'odorat dans quelques-unes de nos activités les plus courantes, telles la régulation de l'alimentation, l'appréhension de notre environnement olfactif, agréable ou gênant, ou encore la détection d'odeurs dangereuses. La privation de ce sens, appelé hypo- ou anosmie selon qu'elle est partielle ou totale, s'accompagne de façon quasi constante d'une perturbation du goût et retentit donc de façon considérable sur la qualité de vie. Elle est ainsi vécue par le patient comme un véritable deuil d'autant plus difficile à surmonter que les traitements dont dispose l'ORL sont limités.

Lorsque la cause en est une inflammation du nez ou des sinus, la corticothérapie par voie générale, à doses fortes mais br...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant