Peut-on offrir des soins de qualité à domicile ?

le
0
En partenariat avec «Le Figaro», des membres de l'Académie des technologies répondent aux grandes questions de l'actualité scientifique. François Guinot, chimiste et économiste, fait le point sur la domomédecine.

Le nombre de personnes souffrant de maladies chroniques (cancers, diabètes, pathologies rénales ou respiratoires...) est en forte hausse dans tous les pays développés, principalement sous l'effet de l'allongement de la durée de la vie. En France, on estime que 9,8 millions de nos concitoyens sont dans cette situation. Ces patients, souvent atteints de plusieurs maux à la fois (on parle alors de multipathologies), expriment fortement le souhait d'être soignés à domicile voire dans leur milieu socioprofessionnel. Sous réserve, bien sûr, que ces soins soient comparables, en quantité et en qualité, à ceux qui leur seraient dispensés dans une structure hospitalière.

Impensable il y a encore une dizaine d'années, cette médecine «à la maison» ou «a...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant