Peut-on anticiper les crises d'épilepsie ?

le
0
Gilles Huberfeld, neurologue au centre de recherches en neurosciences de la Pitié-Salpêtrière, vous répond.

L'épilepsie est l'atteinte neurologique chronique du cerveau la plus fréquente après la migraine. Elle touche près de 500 000 personnes en France et on compte environ 50 millions d'épileptiques dans le monde. Véritables «orages électriques» provoqués par une désorganisation-réorganisation des réseaux de neurones du cerveau, les crises d'épilepsie se caractérisent par des manifestations extrêmement variables, pas toujours impressionnantes, comportant des mouvements involontaires, des troubles du contact, des perceptions «internes» complexes et parfois étranges. Mais comment le cerveau hyperexcitable s'embrase-t-il pour produire une crise ? Dans quel ciel éclate cet orage ?

Un paradoxe de l'épilepsie est de ne s'exprimer qu'occasionnellement. Entre deux crises, le cerveau produit de brèves décharges qui traduisent son hyperexcitabilité et sont utilisées pour diagnostiquer l'épilepsie par l'électroencéphalographie (EEG). La crise proprement dite est un phü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant