Peut-être un sommet sino-japonais en novembre - Nikkei

le
0

TOKYO, 4 août (Reuters) - Le Japon et la Chine cherchent à organiser une rencontre bilatérale entre leurs dirigeants à l'occasion du sommet de l'Apec (forum de coopération économique Asie-Pacifique) qui aura lieu en novembre à Pékin, rapporte lundi le quotidien d'affaires japonais Nikkei. Dans un contexte de relations tendues entre Pékin et Tokyo, empoisonnées par le contentieux sur les îles Senkaku-Diaoyu et des controverses sur le passé militariste japonais, la Chine avait pourtant jusqu'ici rejeté un appel du Premier ministre nippon Shinzo Abe à la tenue d'un tel sommet. Depuis son retour au pouvoir fin 2012, le chef du gouvernement japonais, aux positions ouvertement nationalistes, n'a toujours pas rencontré les dirigeants chinois. Selon des sources japonaises et chinoises citées par le Nikkei, le président chinois Xi Jinping a exprimé son souhait d'améliorer les relations entre les deux puissances asiatiques lors d'une récente visite de l'ancien Premier ministre japonais Yasuo Fukuda, en "mission discrète" pour négocier un rapprochement. Durant la rencontre, Yasuo Fukuda a relayé l'appel au dialogue de Shinzo Abe, et Xi a exprimé la nécessité de sortir de l'impasse diplomatique. Xi a probablement fait référence aux conditions posées par Pékin, ajoute le Nikkei, rappelant que la Chine avait refusé une rencontre avec Shinzo Abe tant que ce dernier ne ferait pas de concessions sur les querelles territoriales et sa visite au sanctuaire controversé de Yasukuni. Yasuo Fukuda, dont le père supervisa un important traité d'amitié entre les deux pays en 1978, est considéré par Tokyo comme un intermédiaire clé pour discuter avec la Chine. (Tetsushi Kajimoto; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant