Peugeot veut concurrencer Piaggio avec son nouveau scooter trois-roues

le
0
Les scooters Metropolis de Peugeot sont déjà en vente sur le site www.peugeotscooters.fr. All rights reserved
Les scooters Metropolis de Peugeot sont déjà en vente sur le site www.peugeotscooters.fr. All rights reserved

(AFP) - Peugeot a lancé jeudi la commercialisation de son premier scooter trois-roues, nommé Metropolis, avec lequel il compte concurrencer le leader européen Piaggio, a-t-on appris auprès de la direction de Peugeot Scooters à Mandeure, près de Montbéliard (Doubs).

La vente de ce nouveau modèle a démarré au prix de 8.899 euros dans les concessions en France, avant le lancement dans les autres pays européens à la rentrée prochaine, a précisé la direction.

Peugeot Scooters espère prendre environ 30% du marché européen du trois-roues grâce à la vente "à terme" de 6.000 Metropolis par an, a indiqué Frédéric Bart, porte-parole de la filiale Motocycles du constructeur automobile.

Ultra-dominé par Piaggio, qui a lancé son trois-roues MP3 fin 2006, le marché européen se situe aujourd'hui à 16.000 unités par an, et il est appelé à croître, selon M. Bart.

Peugeot poursuit le même objectif de 30% en France, de loin le premier marché puisqu'il concentre huit ventes de trois-roues sur dix en Europe, a-t-il précisé.

Le Metropolis, conçu et fabriqué au siège de Peugeot Motocycles à Mandeure, a requis un investissement de 25 millions d'euros, "le plus important" de l'histoire de l'usine française. Son lancement génère le recrutement de 100 intérimaires sur ce site de 550 salariés permanents, a poursuivi M. Bart, précisant que "85% de ses pièces" viennent d'Europe.

Ce nouveau trois-roues est "la première pierre" d'un programme de développement de produits plus haut de gamme, a précisé le porte-parole.

Peugeot Scooters est engagé dans un plan de retour à l'équilibre financier, après plus de dix années de pertes. Il a supprimé l'an dernier 200 emplois, avec la fermeture de l'usine de moteurs de Dannemarie (Haut-Rhin), dont la production a été rapatriée à Mandeure.

Selon le constructeur, si les ventes de scooters baissent d'année en année sur le vieux continent, le marché émergent du trois-roues devrait rester en croissance grâce à ses atouts de sécurité et de conduite possible avec un permis B automobile.

cr/mct/ide

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant