Peugeot Scooters mise sur un trois-roues pour se relancer

le
0
Peugeot compte se relancer sur le marché des scooters avec le Metropolis, à trois roues. Automobiles Peugeot
Peugeot compte se relancer sur le marché des scooters avec le Metropolis, à trois roues. Automobiles Peugeot

(AFP) - Peugeot Scooters doit lancer au printemps 2013 un modèle trois-roues dans le cadre d'un plan de renouvellement de sa gamme pour redresser ses ventes et ses comptes, a-t-on appris jeudi auprès de la direction.

La filiale de PSA mettra sur le marché un modèle trois-roues "Metropolis", qui sera produit dans son usine française de Mandeure (Doubs), également son siège social, a indiqué à l'AFP Pierre-Louis Colin, directeur général de Peugeot Scooters.

Sa version quasi définitive est présentée au Mondial de l'automobile qui s'ouvre à Paris, a souligné M. Colin. L'objectif de ventes n'a pas été communiqué, a-t-il indiqué, précisant qu'il le serait peu avant le lancement.

Le "Metropolis" doit engager le redressement de Peugeot Scooters dans le contexte de baisse régulière du marché européen qui impacte ses ventes. "C'est un projet fort pour l'entreprise qui nous engage sur le segment des trois-roues, celui qui résiste le mieux", a commenté M. Colin.

Le marché du trois-roues est stable en Europe, alors que celui des scooters deux-roues a diminué de 17 % pour les petites cylindrées (jusqu'à 50 centimètres cubes) et de 10 % pour les grandes cylindrées (à partir de 125 centimètres cubes) depuis le début de l'année, selon Peugeot Scooters.

La marque française a connu dans la même période des évolutions similaires avec une baisse respective de ses ventes de 18 et 11 %, a souligné son directeur général.

La section CFDT de Peugeot Scooters a jugé le lancement du nouveau modèle trop tardif, alors que le concurrent Piaggio occupe déjà le terrain du trois-roues. "Les autres constructeurs n'ont pas encore investi ce créneau. Nous serons les deuxièmes à y aller, ce qui n'est pas mal ", a répondu M. Colin.

La filiale de PSA vise le retour à l'équilibre financier en 2014 après plus de dix années de pertes consécutives.

Elle achève actuellement un plan de suppression de 200 emplois comprenant la fermeture de l'usine de moteurs de Dannemarie (Haut-Rhin), dont la production est rapatriée à Mandeure. L'ensemble des salariés seront reclassés à Mandeure ou dans des usines automobiles du groupe PSA.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant