Peugeot, Renault : ça carbure en France !

le
0
Les groupes Peugeot et Renault ont une part de marché cumulée de 55,2% en France, contre 12,8% seulement au Royaume-Uni. (© Renault-Patrick Curtet / Peugeot)
Les groupes Peugeot et Renault ont une part de marché cumulée de 55,2% en France, contre 12,8% seulement au Royaume-Uni. (© Renault-Patrick Curtet / Peugeot)

Pa rapport aux cours de clôture du 23 juin dernier, les actions Peugeot et Renault ont reculé de 24 et 17%, respectivement. L’annonce du Brexit et la dévaluation de la livre sterling face à l’euro ont secoué le secteur automobile européen en Bourse, car laissant craindre un effondrement de l’industrie au Royaume-Uni.

La sortie de piste a été plus sévère pour Peugeot, dont la sensibilité à la conjoncture britannique est supérieure. Avec 8,5% du marché, contre 4,3% pour Renault, Peugeot est le quatrième acteur outre-Manche.

Sanction post-Brexit exagérée

Ce choc boursier a pris une ampleur démesurée pour les deux constructeurs français. Les volumes qu’ils écoulent au Royaume-Uni, ne sont, au final, pas significatifs dans le total et des hausses tarifaires atténueront les pertes de change, si besoin. Aussi, la société des constructeurs automobiles britanniques a, malgré le Brexit, confirmé sa prévision d’un volume de ventes de 2,7 millions de véhicules pour 2016 (+2,7% sur un an).

Nous préférons évaluer le potentiel des deux actions au regard de l’évolution du marché automobile français, premier débouché pour Renault (22% des ventes unitaires l’an passé), et deuxième pays pour Peugeot (23%). Sous cet angle, les feux sont au vert. Au premier semestre, les immatriculations de véhicules particuliers neufs ont accéléré de 8,3% dans l’Hexagone, selon le Comité des constructeurs

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant