Peugeot : l'accélération en Europe n'éclipse pas le coup de frein en Chine

le
0
Le Citroen C4 Cactus M. (© Peugeot)
Le Citroen C4 Cactus M. (© Peugeot)

L’action du constructeur automobile a glissé de 3,6% le 26 octobre, en réaction à une publication financière mitigée. Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires a, certes, avancé de 3,2%, à 12,39 milliards d’euros, hors coentreprises chinoises. Mais cette performance est surtout le reflet de la contribution de sa filiale à 51% Faurecia. En hausse de 8,3%, les ventes de l’équipementier automobile ont, en effet, totalisé 4,75 milliards, soit 38% du total avant éliminations.

Dans la seule division automobile (65% de l’activité), la croissance est quasiment nulle (+1%), ce qui déçoit. Et encore, cette infime hausse des facturations provient de l’augmentation des prix de vente, car les volumes du groupe ont dérapé de 4,3%. Ils ont même chuté de 17,4% en Asie. En Chine, sur son premier débouché, Peugeot a d’ailleurs du fortement réduire ses stocks pour s’adapter. Sans prendre en compte la Chine, les volumes écoulés par l’ensemble des marques du constructeur (Peugeot, Citroën et DS) progressent de 0,8%, avec une accélération notable en Europe (+6,1%, pour 62,5% du total).

Succès du neuf. Le chiffre d’affaires des véhicules neufs a augmenté de 2,6% sur le trimestre (+2,2% en incluant les coentreprises chinoises), grâce notamment à un effet prix positif de 1,2%, des effets volumes et mix-produits également favorables de 0,8%

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant