Peugeot : fini les dividendes, les rachats d'actions et les stock-options

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Pivot financier du groupe familial, Banque PSA Finance (BPF) bénéficiera d'une garantie de l'Etat sur les futurs emprunts obligataires de l'établissement, pour un montant de 7 milliards d'euros, d'ici à fin 2015. BPF finance les stocks des concessionnaires et les crédits aux acquéreurs de véhicules Peugeot et Citroën.

Le communiqué des ministres de l'Economie et du Redressement productif précise que «l'opération sera soumise au vote du Parlement, dans le cadre de la prochaine loi de finances rectificative» puisque cette garantie sera rémunérée. La Commission européenne sera aussi saisie de ce projet.

Enfin, le pool bancaire de BPF sera «sollicité pour mettre à disposition des liquidités d'un montant de 11,5 milliards d'euros, dont 1 milliard de liquidités additionnelles», a précisé Jean-Baptiste de Chatillon, directeur financier du groupe.

Le conseil de surveillance de PSA a, de son côté, accepté, « pendant la période de la garantie de l'Etat de ne pas procéder à des distributions de dividendes ou à des rachats d'actions, et de ne pas attribuer aux membres du directoire d'options de souscription ou d'achat d'actions ni d'actions gratuites».

Aucun dividende n'a été versé au titre des exercices 2011 et 2012. Les dirigeants de PSA renouvelleront aussi le conseil de surveillance en faisant entrer un nouveau membre, représentant des salariés, et un autre, une femme, administrateur indépendant, qui fera partie du comité stratégique. En outre, un comité de « suivi de la garantie » devra, explique le communiqué des ministres, « donner son accord à toute opération affectant le contrôle ou le périmètre du groupe et de ses principales filiales, ainsi qu'aux évolutions significatives de leurs activités ».

Par ailleurs, PSA et General Motors ont confirmé les prochaines étapes de leur «alliance mondiale» : quatre projets de développement de plateformes communes de véhicules (monospace compact, petite voiture), l'objectif de l'organisation conjointe des achats, le tout avec un objectif d'économies de coûts de 2 milliards de dollars par an.

Enfin, le groupe a fait état d'un recul de 3,9% de ses ventes trimestrielles (12,9 milliards d'euros), dont un repli de 8,5% du chiffre d'affaires de la seule division automobile.

Conservez le titre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant