Peugeot face à un vaste trafic de vol de pièces détachées

le
1
Deux salariés de l'usine PSA Vesoul ont été mis en examen pour «vol en réunion». Le préjudice s'élèverait à 1,1 million d'euros, selon l' Est Républicain .

PSA fait à un trafic de vol de pièces détachées dans l'usine PSA de Vesoul. «Le vol de pièces détachées est un phénomène fréquent dans nos usines mais là, l'ampleur du trafic est particulière», reconnaît une porte-parole du groupe automobile. «L'instruction est en cours», ajoute la responsable qui ne souhaite pas apporter de précisions.

De sources concordantes, la police a arrêté deux hommes, l'un âgé de 31 ans et l'autre de 36 ans, pour «vol en réunion». Les deux hommes sont suspectés d'être à l'origine d'un trafic de vol de pièces détachées, subtilisées sur leur lieu de travail à Vesoul (Haute-Saône). Ils auraient utilisé des pseudos et des téléphones portables à carte pré-payée pour écouler leurs stocks sur des sites de petites annonces en ligne.

2 millions de vols par an

Au total,...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le dimanche 21 juil 2013 à 19:55

    Des bons gars...