Peugeot et le Dakar, amour et désamour

le
0
Peugeot a remporté quatre Dakar africains entre 1987 et 1990 et tentera de poursuivre, en 2015, en Argentine.
Peugeot a remporté quatre Dakar africains entre 1987 et 1990 et tentera de poursuivre, en 2015, en Argentine.

Le 4 janvier 2015, Peugeot ouvrira un nouveau chapitre de ses aventures sur le Dakar avec, pour têtes d'affiche, l'expérimenté Carlos Sainz, le néophyte Cyril Despres et le encore officieux Stéphane Peterhansel, toujours sous contrat avec Mini. Les deux premiers, qui ont déjà un palmarès bien garni, s'inscriront dans la tradition des plus grands. De ces pilotes qui ont fait briller la marque au lion il y a plus de vingt ans. En 1987, les participants du Dakar étaient loin d'imaginer que l'épreuve se disputerait un jour en Amérique du Sud. À cette époque, Peugeot se présente pour la première fois sur le Paris-Alger-Dakar, avec sa 205 Turbo 16. Au volant, le Finlandais Ari Vatanen, pilote vedette dont l'aura est encore supérieure à celle de Carlos Sainz aujourd'hui. Pourtant, le Finlandais ne va pas avoir course facile. Dès le prologue de Cergy-Pontoise, sa 205 est endommagée et le pilote ne pointe qu'à la 274e place du classement. Pourtant, le pilote va rattraper son retard, étape par étape, tirant le meilleur des journées passées sous le soleil écrasant à traverser l'ouest de l'Afrique. Durant 13 000 kilomètres, patiemment, il remonte au classement avant de triompher dans la capitale sénégalaise, offrant à Peugeot le premier de ses trophées sur le plus difficile des rallyes-raids.La voiture dérobée, la victoire jouée à pile ou face La saison suivante, Ari Vatanen joue à nouveau les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant