Peugeot et GM renoncent à leur projet de grande voiture

le
0
PEUGEOT ET GM RENONCENT À LEUR PROJET DE VOITURES, SE TOURNENT VERS LES MOTEURS
PEUGEOT ET GM RENONCENT À LEUR PROJET DE VOITURES, SE TOURNENT VERS LES MOTEURS

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën et General Motors ont annoncé jeudi l'abandon d'un de leurs projets communs de voitures, tout en décidant d'élargir leur alliance aux moteurs.

Fin octobre, les deux constructeurs avaient annoncé avoir pré-selectionnés quatre projets de véhicules en commun, avec une production prévue en 2016.

Dans un communiqué publié jeudi, le constructeur a finalement annoncé la signature d'accords sur trois projets seulement de développement de plates-formes et de véhicules.

Il n'a pas mentionné son autre projet de mise en commun visant le segment des grandes voitures.

Lors de l'annonce de leur alliance en février, PSA et GM avaient laissé entendre que l'alliance utiliserait naturellement l'expertise du constructeur américain dans les grandes voitures.

Cette perspective avait suscité des interrogations sur le propre programme de PSA dans les grandes routières produites à Rennes.

L'abandon de ce projet illustre aussi les difficultés de la mise en place de l'alliance entre PSA et GM, qui semblait ces derniers temps avoir du plomb dans l'aile.

Le mois dernier, des sources proches du dossier avaient indiqué à Reuters que les deux constructeurs avaient revu à la baisse les ambitions de leur alliance, échaudés par la complexité du dossier en Europe et par l'intervention de l'Etat en France.

Peugeot et GM ont toutefois décidé d'élargir leur alliance à un projet commun de motorisation. Les deux constructeurs vont développer ensemble une nouvelle génération de petits moteurs essence économiques et de haute performance, dérivée du programme PSA de petits moteurs essence (moteur EB).

Par ailleurs, le projet commun de voitures en Amérique Latine, qui semblait abandonné en octobre, a été confirmé.

PSA a ainsi fait savoir qu'il étudiait dans le cadre de son alliance avec GM de nouveaux projets de véhicules et de projets industriels en Amérique latine ou dans d'autres marchés en croissance.

La création d'une co-entreprise dans les achats a également été confirmée, ce projet restant encore soumis à l'approbation des autorités de la concurrence.

Les trois autres projets de développement de plates-formes et de véhicules portent sur un monospace du segment C de marque Opel/Vauxhall, sur un monospace du segment B pour les deux groupes et sur une plate-forme modernisée du segment B pour des voitures à faibles émissions de CO2 destinées à la nouvelle génération de véhicules Opel/Vauxhall et PSA Peugeot Citroën en Europe et dans le reste du monde.

A la Bourse de Paris, le titre Peugeot a ouvert en hausse de 0,46% à 5,62 euros, faisant ressortir une capitalisation boursière de près de deux milliards d'euros. Le titre recule de 46,8% depuis le début de l'année.

Blandine Hénault avec Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant