Peugeot : en route vers l'augmentation de capital

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Les dirigeants de Peugeot ont lancé ce matin un avertissement sur résultats tout en confirmant préparer une augmentation de capital. Une bien mauvaise météo pour l'action.

L'action du constructeur automobile perd 9% après la publication d'un communiqué reconnaissant l'existence d'un projet d'augmentation de capital. Les montants levés permettraient de financer de nouveaux projets de développement industriel et commercial avec différents partenaires, y compris le chinois Dong Feng Motor. Mais pour l'instant, les termes d'une telle opération n'ont pas été dévoilés pour la bonne et simple raison qu'aucun accord n'a encore été trouvé entre les parties prenantes. Des rumeurs de marché évoquent une augmentation de capital comprise entre 3 et 4 milliards d'euros à moins de 7 euros par action.

Par ailleurs, les dirigeants de Peugeot ont lancé un avertissement sur les résultats annuels 2013. La dépréciation de plusieurs devises contre l'euro (real brésilien, peso argentin et rouble) ainsi qu'un contexte commercial encore défavorable oblige le groupe à inscrire dans ses comptes une dépréciation d'actifs voisine de 1,1 milliard d'euros. Le résultat opérationnel sera donc fortement impacté par cette opération comptable. En revanche, elle n'aura aucune conséquence sur la trésorerie. Ainsi, les dirigeants ont confirmé être en mesure de diviser au moins par deux la consommation de flux de trésorerie opérationnelle cette année. Et ils ont aussi maintenu leurs projections pour 2014.

Dans le même temps, General Motors et PSA ont annoncé une nouvelle étape dans le cadre de leur alliance. Ils vont effectivement développer en commun deux véhicules sur des plateformes PSA dont l'un sera fabriqué dans l'usine de General Motors de Saragosse en Espagne et l'autre chez Peugeot à Sochaux. L'alliance travaille également sur un nouveau programme d'utilitaires légers. Ces véhicules seront mis sur le marché à partir de 2016. Les synergies attendues de l'alliance sont proche de 1,2 milliard de dollars par an à partir de 2018 selon les deux protagonistes. GM a aussi fait savoir qu'il n'est pas opposé à une prise de participation d'un tiers au capital de Peugeot pourvu que l'opération profite à l'alliance. 

Bien que l'incertitude qui entoure le montant de l'augmentation de capital et l'ampleur de la dilution soit un facteur de stress pour les investisseurs, nous pensons que les événements récents renforcent la probabilité du succès du redressement du groupe. Le recrutement de Carlos Tavares donnera un second souffle au programme de restructuration industrielle en Europe, tandis que General Motors montre sa volonté de s'impliquer davantage dans l'alliance établie avec Peugeot. Le retrait d'Europe de la marque Chevrolet en est la manifestation la plus récente.

Le Revenu reste donc à l'achat de l'action Peugeot à titre spéculatif sachant qu'il faudra probablement en garder sous le pied pour participer à l'augmentation de capital.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant