Peugeot : "décision définitive dans le courant de l'été" concernant Banque PSA Finance

le
0
Peugeot : "décision définitive dans le courant de l'été" concernant Banque PSA Finance
Peugeot : "décision définitive dans le courant de l'été" concernant Banque PSA Finance

PSA Peugeot-Citroën a publié une perte astronomique de 5 Md? en 2012. Toutefois le marché n'est pas surpris et l'action Peugeot bondit même de plus de 6% à la Bourse de Paris. Les résultats publiés aujourd'hui sont en fait en ligne avec les attentes des investisseurs et des analystes. La perte provient surtout de la dépréciation de la valeur des actifs annoncée la semaine passée (4,7 Md?). Plus inquiétant, l'entreprise continue de brûler beaucoup de cash et attend toujours l'accord de la Commission Européenne concernant la garantie proposée par l'Etat français à sa filiale bancaire.

PSA Peugeot Citroën a publié des résultats en ligne avec les attentes du marché malgré la perte de 5 Md? annoncée (l'action est d'ailleurs en hausse de plus de 6% à la bourse de Paris aujourd'hui). Le chiffre d'affaires est ressorti à 55,45 Md?, le résultat opérationnel à -576 M? et le résultat net à -5 Md? en raison des dépréciations d'actifs annoncées la semaine passée. La perte opérationnelle atteint -1,5 Md? pour les activités automobiles. La consommation nette de cash a atteint 1,387 Md?.

Peugeot termine l'année avec une dette nette de 3,15 Md? en ligne avec les attentes et une position de trésorerie de 6,9Md?.

Peugeot compte diviser par deux sa consommation de cash en 2013 et vise toujours un retour à l?équilibre en 2014. Par ailleurs, Philippe Varin a précisé que la participation dans Faurecia n'est pas à vendre.

La question de la garantie de l'Etat à Banque PSA était également centrale. En effet, comme l'explique Philippe Varin "La décision a été prise par l'Etat. La logique en est la suivante... La banque PSA Finance est la clé de l'activité de PSA. Elle est extrêmement importante. Son financement est très important pour le secteur automobile en France. Avec cette autorisation temporaire que nous avons obtenue et avec le plan de restructuration présenté, je suis confiant sur le fait de satisfaire aux conditions posées par Bruxelles".

L'Etat français garanti donc les obligations émises entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2016. La garantie porte sur un montant maximum de 7 Md?. Un montant initial de 1,2 Md? puis une seconde garantie de 5,8 Md? une fois que la Commission Européenne aura donné un accord définitif sur cette aide de l'Etat. En échange de cette garantie (l'Etat se porte caution en fait), Peugeot lui verse une commission de 2,60% annuelle. Cette commission pourrait peser sur les obligations de long terme non garantie du groupe.

"Cet accord temporaire nous permet de lancer une émission obligataire à 3 ans. (...) Nous allons pouvoir émettre 1,2 MdE. Les acheteurs de ces obligations seront totalement protégés, même pendant la période temporaire... "a expliqué Jean-Baptiste Châtillon, le directeur financier du groupe. Le taux d'intérêt de l'émission reste en discussion : "Pour cette dette, il y a naturellement la prime et les intérêts que nous aurons à payer à l'Etat. Là, pour le moment, les discussions sont en cours de finalisation avec la Commission européenne. Nous sommes très confiants et la procédure se poursuit normalement."

Concernant cette émission obligataire et l'accord définitif de la Commission Européenne sur l'accord avec l'Etat français, M. Châtillon ajoute "Nous suivons à la lettre de la procédure. L'accord temporaire est une étape normale de la procédure. Nous avons déjà eu beaucoup de discussions avec la Commission européenne ; il n'y a donc pas de surprise. La Commission européenne va faire son dévaluation en fonction des facteurs habituellement utilisés. Nous attendons une décision définitive dans le courant de l'été.".

Les obligations Peugeot

  • L'obligation Peugeot 8,375% 15/07/2014 (Code Isin : FR0010780452) offre un rendement de 3,95%
  • L'obligation Peugeot 5,625 % 29/06/2015 (Code Isin : FR0010915116) offre un rendement de 4,70%
  • L'obligation Peugeot 5% 28/10/2016 (Code Isin : FR0010957282) offre un rendement de 4,90%
  • L'obligation Peugeot 5,625% 11/07/2017 (Code Isin : FR0011233451) offre un rendement de 5,45%
  • L'obligation convertible Peugeot 4,45% 01/01/2016 (Code Isin : FR0010773226) cote actuellement 25?. Son prix de remboursement à l'échéance (le 1er janvier 2016) est de 25,10 ? en cas de non conversion. D'ici là elle verse un coupon de 0,558? tous les 6 mois (4,45% de la valeur de remboursement en annuel). Compte tenu de ces données, le rendement hors conversion, c'est à dire le rendement obtenu si l'on garde l'obligation jusqu'à l'échéance sans la convertir et que Peugeot ne fait pas défaut, est de 4,10%

Peugeot est noté BB par Standard & Poor's et Fitch et Ba2 par Moody's. Le constructeur est donc classé en catégorie spéculative ("High Yield" ou "Junk Bonds") par les trois grandes agences de notation.

Copyright Photo : Peugeot Communication


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux