Peu de changement à l'ouverture des Bourses en Europe

le
0
PEU DE CHANGEMENT À L'OUVERTURE DES BOURSES EN EUROPE
PEU DE CHANGEMENT À L'OUVERTURE DES BOURSES EN EUROPE

LONDRES/PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes, Londres exceptée, évoluent sans grand changement jeudi en début de séance au lendemain de la clôture en baisse de Wall Street et sur fond de repli du pétrole.

À Paris, l'indice CAC 40 gagnait un demi-point à 4.452,50 points à 09h25, avant de se replier. À Francfort, le Dax progressait de 0,06% tandis qu'à Londres, le FTSE reculait de 0,66%, principalement en raison de nombreux détachements de dividendes. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro est pratiquement inchangé mais le FTSEurofirst 300 abandonne 0,13%.

La Bourse de Tokyo était fermée jeudi, jour férié au Japon. L'indice MSCI Asie-Pacifique hors Japon recule de 0,17%.

Wall Street a fini dans le rouge mercredi, tirée à la baisse par les valeurs de l'énergie avec le recul des cours du baril en réaction à l'annonce d'une nouvelle augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis.

Le marché pétrolier reste orienté à la baisse, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) cédant 0,86% à moins de 41,40 dollars le baril et le Brent 0,64% à 43,75 dollars.

Sur les marchés actions européens, le secteur des ressources de base et celui du pétrole et du gaz affichent les reculs les plus marqués, abandonnant respectivement 1,25% et 1,03%.

Les résultats de sociétés restent par ailleurs le principal facteur d'animation de la cote.

La banque belge KBC gagne ainsi plus de 5%, la deuxième meilleure performance de l'indice large Stoxx 600, après la publication d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes.

Le tour-opérateur TUI s'adjuge 4,25% après avoir confirmé ses prévisions annuelles, le succès des destinations telles que l'Espagne, la Grèce ou certains pays lointains compensant la chute de la fréquentation de la Turquie et de l'Afrique du Nord.

En tête du Dax à Francfort, Henkel s'adjuge 3,5%. Le groupe de produits de grande consommation a relevé sa prévision de marge annuelle grâce aux bons résultats engrangés dans les pays émergents.

A la baisse, le producteur de potasse et de sel K+S chute de 5,3% après avoir averti sur ses résultats 2016. Quant au producteur d'électricité RWE, il cède 2,9%, la plus forte baisse du Dax, le marché sanctionnant un bénéfice d'exploitation semestriel en recul de 7% et inférieur aux attentes.

(Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant