Petroplus va fermer trois raffineries

le
0
Il manque un milliard de dollars au raffineur suisse pour acheter le pétrole nécessaire au maintien de son activité. Le site de Petit-Couronne près de Rouen est concerné.

Faute de pétrole, Petroplus va mettre cette semaine un coup d'arrêt à l'essentiel de sa production. Le raffineur suisse, qui n'a plus les moyens d'acheter le brut nécessaire à son activité, a annoncé que les procédures d'arrêt de trois des cinq raffineries qu'il possède en Europe allaient être enclenchées à partir de lundi 2 janvier. Les sites concernés sont ceux de Petit-Couronne (près de Rouen en France), d'Anvers en Belgique et de Cressier en Suisse. Ils devraient être définitivement à l'arrêt en fin de semaine prochaine. Ingolstadt en Allemagne et Coryton en Grande-Bretagne devraient en revanche pour le moment continuer à fonctionner, mais au minimum technique.

La décision, présentée comme provisoire, intervient après que les banques créancières du raffineurs ont décidé de lui refuser un crédit d'un milliard de dollars. «Nous continuons à discuter avec les banques pour trouver une solution» a affirmé le directeur général de Petroplus Jean-Paul Vett...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant