Petroplus : l'État envisage un repreneur

le
0
Le ministre de l'Industrie et de l'Énergie, Éric Besson, recevra vendredi les industriels du raffinage et du stockage des produits pétroliers pour évoquer le sort du site de Petit-Couronne et de ses 550 salariés.

A défaut d'un accord avec les banques, l'État fera appel aux industriels. Interrogée au Sénat sur le dossier Petroplus, la porte-parole Valérie Pécresse a assuré ce jeudi que «le gouvernement étudiait l'ensemble des pistes et des scenarii pour garantir l'avenir» de la raffinerie de Petit-Couronne (Seine Maritime), dont les activités ont été arrêtées, faute de financements. «Les choses sont claires: soit Petroplus trouve un accord avec ses banques soit il nous faudra trouver un repreneur.» Dans cette perspective, le ministre de l'Industrie et de l'Energie, Éric Besson,«recevra demain l'ensemble des industriels qui s'occupent de raffinerie et de stockage de produits pétroliers». Selon Valérie Pécresse, «il sera question et uniquement question de l'avenir du site de Petit-Couronne.»

Ces déclarations interviennent alors qu'Éric Besson a convoqué le PDG de Petroplus ce jeudi. Le groupe suisse, qui se présente comme le premier raffineur indépendant en Europe, a a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant