Pétrole: toujours des paris sur les gels de production.

le
0

(CercleFinance.com) - Mardi midi sur le Vieux Continent, le baril de Brent de mer du Nord livrable en octobre grappillait 0,4% à 49,5 dollars, le WTI américain de même échéance le précédent en gagnant 0,5% à 47,2 dollars.

“La perspective de remontée des taux directeurs américains, et de l'appréciation du dollar qu'un tel mouvement pourrait entraîner, a pesé, hier, sur les cours du pétrole”, commente Aurel BGC. En effet, le vice-président de la Fed Stanley Fischer s'est montré plus “faucon” que la présidente Janet Yellen, vendredi à Jackson Hole. Ce qui pourrait tirer le dollar, unique devise de négoce du brut, vers le haut. Et donc faire baisser le prix du baril d'autant.

Le marché continue en attendant de parier sur de nouvelles annonces de gels de production, alors que l'Opep et de grands exportateurs extérieurs au cartel doivent se réunir le mois prochain.

Même si en dépit des accords de gel déjà annoncés en début d'année, les extractions d'huile de l'Opep marquent souvent des records ces derniers mois, le cartel tentant de regagner des parts de marché via la croissance des volumes produits.

“Les dirigeants du pays se déclarent favorables à un accord de gel de la production, mais ils semblent vouloir d'abord retrouver un niveau de production proche d'avant-guerre”, indiquent encore les analystes parisiens.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant