Pétrole : stagnation pour plusieurs années ou rebond rapide ?

le
6

Depuis le début de l'année, le baril de pétrole WTI s'échange autour de 50 dollars. Pour combien de temps ?
Depuis le début de l'année, le baril de pétrole WTI s'échange autour de 50 dollars. Pour combien de temps ?

Les prix du pétrole ne devraient pas remonter avant plusieurs années, affirment les analystes de Western Asset, cités par la société de gestion Legg Mason. Néanmoins, un changement de stratégie de la part de l'OPEP pourrait bouleverser la situation actuelle.

« La très forte baisse des prix du pétrole observée au cours des six derniers mois ne devrait pas s'inverser dans un avenir proche » affirmait la société de gestion Legg Mason dans un communiqué de presse mardi 31 mars.

Maintien des prix à long terme entre 50 et 60 dollars

« Les analystes de Western Asset ont débattu du changement structurel du marché de l'énergie et des perspectives futures. Le consensus est le suivant : la baisse des prix du pétrole représente [...] une évolution majeure et durable qui pourrait maintenir le prix du baril dans la zone des 50 à 60 $ pour les années à venir », résume la société de gestion.

« Tout le monde s'attendait à ce que l'[OPEP] utilise sa capacité naturelle à contrôler le marché pour ajuster le déséquilibre observé entre l'offre et la demande, mais rien n'a été fait. Cette absence de réaction a montré que l'OPEP avait perdu le contrôle du marché, et que l'effet cartel n'existait plus », explique pour sa part J. Gibson Cooper, analyste chez Western Asset cité par Legg Mason.

Ryan Brist, directeur de la gestion chez Western Asset, explique quant à lui : « puisque nous estimons que le prix du pétrole se stabilisera à ces niveaux encore quelques années, la question [d'une hausse des prix] se pose plutôt pour 2016 ».

Futures sur le pétrole : courbe plate

De fait, les investisseurs semblent en effet estimer que les prix du pétrole resteront à leur niveau actuel au cours des prochaines années.

Sur le marché des « futures », le prix du baril de pétrole WTI pour livraison en décembre 2015 se situe actuellement à 54 dollars. À plus longue échéance, le baril de pétrole pour décembre 2016 s'échange à 60 dollars, mais aussi à 62 dollars pour décembre 2017 et à 63 dollars pour décembre 2018. Autrement dit, la courbe des prix est quasiment plate pour les différentes échéances à venir, même au-delà de 2016, traduisant le fait que les intervenants du marché n'envisagent a priori pas de véritable rebond du baril de pétrole avant au moins trois ans.

Le baril WTI au prix actuel du marché se situait quant à lui à 48 dollars mercredi 1er avril à 15h50.

Risques éventuels

Dans son communiqué de presse, Legg Mason nuance cependant les précédentes affirmations : « Le risque d'une hausse des prix reste néanmoins un facteur important à prendre en compte », peut-on lire.

La société de gestion cite ainsi J. Gibson Cooper, qui souligne qu'« un cartel qui contrôle une production quotidienne de 30 millions de barils peut connaître une multitude de chocs. [...] Nous observons des tensions en Irak, nous avons eu des inquiétudes sur la Libye, et sur le Nigéria, où des élections importantes sont constamment repoussées  sur fond de violences, ce qui a impacté la production ».

Pas de panique pour autant selon Ryan Brist, qui affirme quant à lui que « dans l'environnement actuel, les risques d'une grande surprise sur les prix du pétrole sont limités. [...] Le scénario de base, soit un baril à 50-60$, est de loin le plus probable ».

On retiendra tout de même l'idée que le marché du pétrole n'est pas à l'abri d'un retournement inattendu de situation si l'OPEP décide finalement d'abaisser sa production pour des raisons stratégiques, même si ce scénario paraît actuellement peu probable.

X. Bargue

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • spcmg71 le jeudi 2 avr 2015 à 20:43

    les analystes de Western Asset sont payés, tous les mois, pour fournir ce genre d'information : ils ont bien de la chance. Pour se recaser, quand ils seront virés,ça sera plus difficile, Quoique... Le fond n'intéresse qu'une minorité. La forme, elle, passionne la majorité.

  • j.geffr2 le jeudi 2 avr 2015 à 12:24

    Si ça ne baisse pas, ça va monter, à moins que ça ne stagne. Combien de fois a-t-on lu ce genre d'article creux!

  • khmane08 le mercredi 1 avr 2015 à 16:44

    c'est un choix entre pétrole cher récession et pétrole pas cher croissance

  • M8802196 le mercredi 1 avr 2015 à 16:43

    Déjà, le prix restera bas pour au moins six mois : Antargaz et GDF Suez enlèvent des marchés à -32 % aujourd'hui pour une fourniture en octobre 2015.

  • JMlesPV le mercredi 1 avr 2015 à 16:25

    engrosse ils ne savent rien..tout dépendra des décisions politiques. est il dans l intérêt des puissant d avoir un cours de 100 ou de 60 usd...lá est la question

  • lorant21 le mercredi 1 avr 2015 à 16:21

    la boule de cristal a de beaux jours devant elle.