Pétrole: spéculation autour du gel des productions.

le
0

(CercleFinance.com) - En cette dernière séance de la semaine sur les marchés pétroliers, les cours du brut tentent de faire oublier la baisse de la veille. Pour l'heure, le baril de Brent de mer du Nord livrable en mai 2016 reprend 1,7% à 40,7 dollars, le WTI américain de livraison avril le précédant de 2,3% à 38,7 dollars.

En effet, le vif rebond du pétrole depuis fin janvier tient essentiellement dans les accords de gel de production impliquant un nombre croissant de producteurs, la Russie, l'Arabie saoudite, le Venezuela et le Qatar. Ce qui augure d'un regain de discipline du côté de l'offre après plus d'un an de “politique de part de marché” menée par l'Arabie saoudite et ses alliés.

Hier cependant, l'optimisme quant auxdits accords et à leur extension à d'autres pays été écorné : en effet, une réunion à propos était prévue à Moscou le 20 mars prochain. Or selon les agences de presse, sa tenue est maintenant sujette à caution. Le Koweït a averti qu'il ne se joindrait au “quartet” pétrolier que si l'Iran en faisait autant. Ce qui semble très peu probable, Téhéran profitant de la levée des sanctions internationales pour augmenter autant que possible ses exportations.

“Un accord large entre les pays producteurs s'annonce difficile”, commente un analyste parisien.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant