Pétrole: rumeur contre rumeur en vue de l'Opep.

le
0

(CercleFinance.com) - Les 50 dollars constituent décidément un niveau difficile à tenir durablement pour le baril de référence de mer du Nord, surtout quand les rumeurs de marché deviennent moins positives. Mercredi à mi-séance, le baril de Brent de mer du Nord livrable en octobre se tassait 0,9% à 47,9 de dollars, le WTI américain de même échéance reculant de 0,8% à 46 dollars.

A moyen terme, l'équilibre du marché pétrolier fait toujours l'objet de spéculations alors que selon des rumeurs insistantes, de nouveaux accords de gel de leur production par de grands exportateurs pourraient être annoncés le mois prochain.

Ou pas, les analystes de Saxo Banque citant ce matin “des propos du ministre iranien délégué à l'Industrie, Mansour Moazami, pas très rassurants dans l'optique d'un vote de Téhéran en faveur d'un gel de la production lors de la réunion de l'Opep fin septembre à Alger.'

Plus près de nous, l'Energy Information Agency (EIA) fera tout à l'heure le point sur l'évolution des stocks hebdomadaires de produits pétroliers aux Etats-Unis la semaine passée. Le consensus parie sur une hausse d'un peu plus de 900.000 barils de ceux de brut, après + 2,5 millions la semaine précédente.

Mais il anticipe aussi une baisse de plus de 1,1 million de barils des réserves commerciales d'essence, ce qui le cas échéant donnerait un signal plutôt rassurant quant à la demande finale.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant