Pétrole : Riyad détient la clé

le , mis à jour le
22

En première analyse, tout va mal ! Les pays émergents vacillent, les pays  développés sont contaminés, patinent sur leur réformes et sont l'objet d'une guerre qui ne dit pas son nom, mais qui coûte de plus en plus cher, au moins en Europe, pour sa sécurité et le poids des migrations qui lui sont liées. Par dessus tout cela, les banques centrales occidentales ont tiré toutes leurs cartouches et l’on ne doit plus en attendre grand chose.

Oui, mais… Le pétrole est un peu le facteur commun qui aggrave la situation. Son effondrement met le bazar chez les pays producteurs et profite moins qu'on ne le pense aux pays développés : deux à trois centaines d'euros par an et par ménage en France, par exemple, mais cela appauvrit considérablement nos clients extérieurs.

En outre, les pertes accumulées par la spéculation – les transactions financières purement spéculatives sur le baril sont un multiple des transactions physiques – risquent de déstabiliser nombre de fonds d'investissement, qu’ils soient d’arbitrage (hedge funds) ou non.

Coup d'État en douceur

La clé me paraît être en Arabie saoudite. Or, il semble s'y préparer un «coup d'État» en douceur, le fils du roi, Mohammed ben Salmane, paraît se préparer à la succession de son père, le nouveau roi Salmane, arrivé au pouvoir en janvier dernier. Pourtant, la couronne devrait normalement revenir à un frère du roi. Le fils est

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pierry5 il y a 10 mois

    En matière d'économie d'énergie, il faut que l'état et les partis politiques arrêtent de s'occuper de cela , les gens savent ce qu'il faut faire pour économiser et le font s'ils ont en les moyens. Ca doit être dans les mains du privé et si une source d'énergie s'avèrent largement déficitaire, il faut abandonner, comme dans tous business.

  • pierry5 il y a 10 mois

    Il faut également continuer au maximum à isoler les maisons et faire des recherches pour améliorer l'énergie venant du soleil et éventuellement d'autres si ce n'est pas trop coûteux. Je parle en terme d'économie et ne suis pas un écololo.

  • pierry5 il y a 10 mois

    Nous particuliers européens feront de réels bénéfices lorsqu'on se décidera à faire des hybrides diesel qui consommerons 2 à 3 litres au 100km. Le fait que tous ces pays dont on parle ci-dessus ne seront plus en mesure de construire des tours de 500 m de hauts ou de gaspiller en veux-tu en voila est le dernier de mes soucis.

  • frk987 il y a 10 mois

    L'industrie automobile avec leurs fumisteries électriques.....(200 km d'autonomie annoncent les plus courageux), huiles de schistes, économie d'énergie...... Tout tombe à l'eau et dans le ridicule. Very funny isn't it ??????

  • frk987 il y a 10 mois

    Pour devenir sérieux, Quand les US en auront assez, quelques bombes sur des champs pétroliers va réduire la production sans l'assentiment de l'OPEP, ce sera un dommage collatéral pour combattre daech....MDR !!!!!

  • frk987 il y a 10 mois

    Je perds beaucoup de fric avec la baisse du pétrole mais ce qui me console et me ravit le cœur c'est de penser à toutes l'industrie de niaiseries escrologiques qui doivent logiquement déposer leur bilan. Un fabricant d'éolienne, je compatis.......

  • M6445098 il y a 10 mois

    les PME perdront des marchés si les pays producteurs réduisent significativement leurs investissements et achats, la conso des particuliers ne sera pas suffisante pour prendre le relais, surtout si l'environnement éco est mauvais (les économies à la pompe seront mises sur les livrets). et que dire des dettes des sociétés pétrolières et parapétrolières détenues par les banques européennes et US, s'il y avait des défauts...

  • COOLDY11 il y a 10 mois

    C'est un sujet intéressant M6445098, moi je pense qu'il vaudrait mieux favoriser les particuliers et PME (ça fait de l'emploi, du pouvoir d'achat ...) que les grands groupes internationaux et la finance; et on est dans cette configuration.Le problème, comme dit précédemment, c'est que lorsqu'il y a une crise de la finance, elle emporte tout sur son passage (gros groupes, particulier, PME...)

  • M6445098 il y a 10 mois

    la baisse du pétrole est très risquée sur le plan géopolitique : budgets des pays producteurs en chute libre, troubles à venir dans des pays producteurs comme au Vénézuela, en Algérie ou au Nigéria et autres pays africains producteurs... troubles qui favoriseraient les groupes islamistes, tout cela en affaiblissant l'Iran, la Russie et les USA. jeu dangereux et potentiellement explosif...

  • M6445098 il y a 10 mois

    sauf que les particuliers européens thésaurisent et que les pays producteurs (beaucoup dans le monde) achètent moins, économiquement les avantages étant inférieurs aux inconvénients...