Pétrole: net recul du cours du baril mardi midi.

le
0

(CercleFinance.com) - Le cours de l'or noir n'échappait pas, ce midi en Europe, à la tourmente qui pénalise les marchés d'actions. A cette heure, le baril de Brent de mer du Nord livrable en août perdait 2,2% à 49 dollars, le WTI américain de même échéance perdant 2,1% à 47,8 dollars.

En effet, le Royaume-Uni et les conséquences potentielles du “Brexit” suscitent de nouveau un accès d'inquiétude sur les marchés. Selon le Financial Times, l'assureur Standard Life a suspendu les “sorties” des investisseurs particuliers du premier fonds britannique centré sur l'immobilier commercial.

Le fonds en question, qui affichait dernièrement un encours de 2,9 milliards de livres (3,5 milliards d'euros environ), ne peut faire face aux décaissements qu'entraînent les ventes de parts des épargnants. Pour honorer ces 'sorties', l'OPCVM risque de devoir mettre en vente certains des centres commerciaux qui constituent ses actifs. Ce qui prendra du temps.

En outre, étant donné le donné le déficit courant du Royaume-Uni, la Banque d'Angleterre se montrait inquiète, ce matin, dans la dernière édition de son rapport sur la stabilité financière : 'des éléments prouvent que certains risques ont commencé à 'cristalliser'. Pour l'heure, les perspectives offertes par la stabilité financière du Royaume-Uni sont délicates', peut-on lire dans le document.

Pour ne rien arranger, les dernières nouvelles fondamentales sont plutôt négatives pour le prix du pétrole. Des analystes estiment que la fusion des deux compagnies nationales libyennes présage d'une augmentation des exportations du pays, alors que la production du Nigeria, précédemment perturbée, continue de se redresser rapidement.

Enfin, rapporte Commerzbank, la production du cartel pétrolier de l'Opep, à 32,8 millions de barils/jour, a atteint un sommet de plusieurs années.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant