Pétrole: malgré les doutes, le Brent tient les 50 dollars.

le
0

(CercleFinance.com) - Le baril de Brent tenait ce midi la barre symbolique des 50 dollars malgré les doutes qu'inspirent les intentions de l'Opep. A mi-séance en Europe, le baril de Brent de mer du Nord livrable en décembre se tassait de 0,6% à 50,6 dollars, le WTI américain d'échéance novembre cédant 0,8% à 48,4 dollars.

Rappelons qu'à la fin du mois de janvier, le cours du Brent était tombé tout près des 27 dollars, et qu'il tient toujours aujourd'hui les 50 dollars.

Selon les analystes Matières premières de Commerzbank, la tenue de cet important niveau psychologique, que le Brent avait perdu de vue voilà un mois et demi, est dû à la confiance relative qu'inspirent les intentions de l'Opep. Pour mémoire, le cartel veut réinstaurer des quotas de production situés entre 32,5 et 33 millions de barils/jour.

Mais les spécialistes sont dubitatifs : 'après tout, mettre en oeuvre des réductions de production s'avèrera extrêmement difficile', jugent-ils. D'autant que selon les informations des agences de presse, l'Opep a 'pompé' 33,6 millions de barils/jour au mois de septembre ! Si l'Arabie saoudite a mis la pédale douce, l'Irak et la Libye affichent des extractions bien orientées.

D'ailleurs chez Saxo Banque, on n'y croit pas : “les premiers signes indiquent que l'accord concernant une baisse de la production (annoncé par l'Opep, ndlr) a finalement assez peu de chances d'aboutir à moyen terme au regard des choix stratégiques de certains acteurs clés, comme l'Iran. Le pays vient de confirmer qu'il a atteint une capacité d'exportation de 4 millions de barils par jour mais a également déclaré souhaiter encore accentuer sa production pour regagner des parts de marché”, soulignent les spécialistes.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant