Pétrole: les spéculations vont toujours bon train.

le
0

(CercleFinance.com) - En cette dernière séance de la semaine en Europe, le baril de Brent de mer du Nord livrable en octobre se tassait de 0,6% à 49,4 dollars, le WTI américain de même échéance cédant 0,5% à 47,1 dollars.

Au-delà des doutes sur la vigueur de la consommation de brut dans un monde à la croissance ralentie, les opérateurs se concentrent sur le feuilleton de l'année : le plafonnement de leur production par de grands exportateurs.

Comme le rapportent les analystes de Saxo Banque, “le ministre du pétrole de l'Iran (Bijan Namdar Zangeneh) a confirmé jeudi qu'il assistera à la réunion de l'Opep en Algérie le mois prochain. Les membres de l'organisation des pays exportateurs de pétrole se réuniront en marge du Forum international de l'énergie qui regroupe les producteurs et les consommateurs à Alger du 26 au 28 septembre prochain”.

Ce qui suffit à alimenter les rumeurs d'élargissement des accords de gels de production conclus en début d'année entre d'autres grands membres de l'Opep, dont l'Arabie saoudite, et un grand producteur extérieur au cartel, la Russie.

Prudence car de son côté, Aurel BGC souligne que “le ministre saoudien de l'Energie a déclaré qu'il ne juge pas nécessaire 'intervention significative' pour l'instant.” A suivre.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant