Pétrole : les rebelles reprennent les affaires

le
0
Un accord a été signé avec le Qatar qui commercialisera, a priori dès la semaine prochaine, le minimum de 100.000 barils produits quotidiennement par les puits contrôlés par l'insurrection.

Alors que les alliés appuient par des frappes aériennes l'avancée des rebelles libyens dans l'ouest du pays, l'organe politique qui les représentant a annoncé dimanche qu'il allait reprendre les exportations de pétrole. La rébellion a en effet mis la main sur une partie des puits de pétrole du pays. «Nous produisons environ 100.000 à 130.000 barils par jour et nous pouvons facilement augmenter ce rythme jusqu'à 300.000 barils par jour», a déclaré Ali Tarhoni, représentant des rebelles en charge des questions économiques, financières et pétrolières, lors d'une conférence de presse à Benghazi, dans l'est de la Libye. Il s'est dit confiant dans la capacité des installations de l'Est de fonctionner pour l'instant sans main-d'oeuvre étrangère, beaucoup d'employés étrangers ayant été évacués depuis le début le 15 février de l'insurrection contre le régime du colonel Mouammar Kadhafi.

Un accord a été signé avec le Qatar qui se chargera de la commercialisatio

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant