Pétrole: les barils sans tendance jeudi midi.

le
0

(CercleFinance.com) - Jeudi midi sur le Vieux Continent, le baril de Brent de mer du Nord livrable en septembre se tassait de 0,4% à 47 dollars, le WTI américain de même échéance pliant de 0,2% à 45,6 dollars.

Notons que si le Brent était tombé, fin janvier, jusqu'aux environs de 27 dollars, il a ensuite connu une puissante reprise qui semble désormais cale. Grosso modo, depuis trois mois, il se traite entre 46 et 53 dollars, avant une tendance à tester la bas de cette fourchette approximative ces derniers temps.

Quid des stocks pétroliers commerciaux aux Etats-Unis, un indicateur suivi de près qui influe sensiblement dans la formation du prix du WTI, le baril américain de référence ? Hier, a indiqué l'Energy Information Agency (EIA), les stocks de brut américains ont reculé un peu plus que prévu (- 2,3 millions de barils).

Cependant, a ajouté l'EIA, les stocks d'essence, plutôt demandée en cette période estivale de 'driving season' ont augmenté de plus de 900.000 unités, alors qu'ils étaient attendus en baisse. Ce qui renvoie une image trouble de l'état réel de la demande finale.

Notons aussi, toujours à titre fondamental pour le marché américain, que les extractions de pétrole hebdomadaires mesurées elles aussi par l'EIA ont augmenté légèrement à 8,494 millions de barils/jour la semaine passée. Ce qui signale leur seconde augmentation hebdomadaire d'affilée dans un mouvement général de baisse : ce niveau dépassait les 9 millions de barils/jour au début du mois d'avril. A confirmer.

Soulignons enfin que le FMI a ajusté en légère baisse ses prévisions de croissance hier, surtout pour les pays industrialisés d'Europe après le vote du Brexit au Royaume-Uni. Or la demande de brut est étroitement sensible à l'intensité de l'activité économique.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant