Pétrole: les barils portés par les nouvelles de Vienne.

le
0

(CercleFinance.com) - Moins d'un dollar séparait le cours du baril de Brent de la barre symbolique des 50 dollars alors que la prochaine réunion de l'Opep est attendue avec plus de confiance. Ce midi en Europe, le baril de Brent de mer du Nord livrable en janvier 2017 grappillait 0,2% à 49 dollars, le WTI américain de même échéance restant neutre à 48,3 dollars.

A la fin du mois de septembre, l'annonce inattendue du prochain rétablissement de ses quotas (entre 32,5 et 33 millions de barils/jour) par l'Opep avait surpris, et incité les opérateurs à revoir à la hausse leurs anticipations de cours. Le Brent a ainsi atteint son sommet annuel de 53,7 dollars le 10 octobre. Mais le 14 novembre, il franchissait à la baisse des 44 dollars !

En effet, si l'Opep veut redevenir un cartel pétrolier, le niveau annoncé des quotas est inférieur à une production actuelle (plus de 33,5 millions de barils/jour) qui n'a fait pratiquement qu'augmenter depuis le début de l'année - et que ses membres semblaient fort divisés. Ce qui vaut aussi, hors Opep, pour une production russe historiquement élevée, alors qu'aux Etats-Unis la reprise des cours semble faire remonter aussi les extractions d'huile.

Cependant, en vue de la réunion des ministres du Pétrole de l'Opep prévue à Vienne le 30 novembre, les échos sont maintenant plus positifs. Alors que des “comités techniques” ont commencé à se réunir, plusieurs intervenants ont fait état de discussions “constructives” et de positions plus consensuelles au sein du cartel, notamment de la part de l'Iran. A suivre.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant