Pétrole: légère reprise du pétrole mardi midi.

le
0

(CercleFinance.com) - Ce midi sur le Vieux Continent, le baril de Brent de mer du Nord livrable en décembre prenait 0,8% à 51,9 dollars, le WTI américain d'échéance novembre gagnant 0,9% à 50,4 dollars.

Le brut regagne ainsi un peu de terrain par rapport à la veille. 'Les cours du pétrole ont terminé en baisse lundi sur le marché new-yorkais, réagissant notamment à la hausse du dollar', rappellent ce matin les analystes d'Aurel BGC.

En effet, le dollar prend toujours de la vigueur. A quelques jours avant la réunion de la BCE, l'euro 'teste' depuis plusieurs séance la barre symbolique des 1,10 dollar l'euro, sans parvenir, pour l'instant du moins, à l'enfoncer durablement.

En effet, si la Fed devrait relever ses taux en fin d'année, prévoit le consensus, la BCE, elle, pourrait bien préparer la voie à la prolongation de ses rachats d'actifs (le fameux QE) alors que la conjoncture européenne, croissance et inflation en tête, demeure mitigée.

Or le pétrole est exclusivement négocié en dollars. Si la valeur relative du dollar monte, celle du barils, libellée dans cette même devise, tend mécaniquement à suivre le chemin inverse.

Chez Commerzbank, les analystes Matières premières, les opérateurs pétroliers se focalisent sur la réinstauration de quotas de production par l'Opep, qui devrait dévoiler dans les semaines qui viennent comment elle compte procéder. Ce qui fait passer les informations négatives (comme celle selon lesquelles le Nigeria voudrait augmenter sa production de 10% d'ici la fin de l'année, à 2,2 millions de barils/jour, ou la rumeur voulant que l'Iran vise un objectif de 5 millions de barils/jour) au second plan.

'Toutefois', nuance Commerzbank, 'la manière dont l'Opep va s'y prendre pour réduire sa production de l'ordre d'un million de barils/jour demeure un mystère'. A suivre.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant