Pétrole: le Brent tient les 40 dollars le baril.

le
0

(CercleFinance.com) - Mardi midi en Europe, le baril de Brent de mer du Nord livrable en mai 2016 se tassait de 0,3% à 40,7 dollars, ce qui représente grosso modo un sommet de trois mois, le WTI américain de livraison avril cédant 0,5% à 37,7 dollars.

Bien meilleures qu'attendus, les créations de postes publiées vendredi aux Etats-Unis ont éloigné un peu plus le spectre du retour en récession de la première économie mondiale, qui absorbe à elle seule environ le cinquième de la production mondiale de pétrole.

En hausse de plus de 10% au terme des huit derniers jours, le Brent a ainsi aligné sa deuxième semaine de progression d'affilée. En outre, le nombre de forages actifs en Amérique du Nord a continué de baisser (pour la 11e semaine d'affilée et au plus bas depuis décembre 2009, selon Commerzbank), selon les calculs hebdomadaires de Baker Hughes, ce qui présage à terme d'une production moins fournie aux Etats-Unis.

'Le Brent a ainsi effacé la totalité des pertes subies depuis le début de l'année', commentent les analystes Matières premières de Commerzbank, qui soulignent que les investisseurs spéculatifs ont sensiblement réduit leurs positions baissières sur le brut alors que les haussiers se montrent plus nombreux.

Chez Saxo Banque cependant, on invite à la prudence : “l'Iran a confirmé que ses (exportations) de pétrole devraient atteindre prochainement deux millions de barils par jour. Cette information corrobore nos attentes, à savoir que le rythme de hausse de la production de l'Iran sera beaucoup plus conséquent qu'anticipé par le marché.”

Et les spécialistes d'ajouter : “sans accord global sur le niveau de production, qui semble improbable à l'heure actuelle du fait de l'opposition de Téhéran, l'excès d'offre devrait continuer de s'accentuer pesant sur les prix.”

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant