Pétrole: le Brent tente de défendre les 40 dollars.

le
0

(CercleFinance.com) - Jeudi midi en Europe sur les marchés pétroliers, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en janvier 2016 grappillait 0,1% à 40,2 dollars, le WTI américain de même échéance se tassant de 0,3% à 37 dollars.

Hier, le Brent a 'cassé' les 40 dollars pour la première fois depuis février 2009, calcule Commerzbank.

On ne peut pas dire que l'état des stocks pétroliers américains, publié la veille par l'Energy Information Agency (EIA), ait été très positif. Pour mémoire, cet indicateur est très suivi par les analystes puisque le pétrole brut (à la différence des produits raffinés et du gaz) ne peut légalement être exporté hors des Etats-Unis, exception faite du Canada et du Mexique.

De ce fait, les opérateurs suivent non seulement les importations américaines, soit environ la moitié de la consommation du pays, et sa propre production qui tend à 'rester' sur place - et à faire grossir des stocks qui pèsent d'autant plus sur le marché (WTI) qu'ils sont étoffés.

Surprise : l'EIA a fait état hier d'une baisse de près de 3,5 millions de barils de réserves commerciales de brut attentues en hausse de 250.000 barils environ.

Bonne nouvelle ? Pas vraiment : les stocks de distillats, catégorie de produits raffinés très suivie en cette saison car elle comprend le diesel et surtout le fuel domestique, se sont envolés de 5 millions de barils, soit le double de ce qui était attendu.

Enfin, l'EIA fait aussi état toutes les semaines de la production américaine, qui ne baisse pratiquement plus depuis fin octobre, vers 9,2 millions de barils/jour. Elle culminait à 9,6 millions, un sommet de 30 ans, avant le début de l'été.

Bref, ces éléments ne permettent pas de revenir sur le choc causé par la suspension, vendredi dernier, de ses quotas de production par l'Opep. Soit un seuil officiel 30 millions de barils/jour dépassé dans les faits de plus de deux millions d'unités alors même que l'Iran n'est pas pleinement revenue sur le marché.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant