Pétrole-Le Brent sous les $100 pour la première fois en 9 mois

le
0

par Jessica Jaganathan

SINGAPOUR, 16 avril (Reuters) - Le Brent de mer du Nord est passé sous le seuil psychologique des 100 dollars mardi, pour la première fois depuis juillet 2012, reculant avec d'autres matières premières, l'or notamment, à la suite d'indicateurs économiques décevants en Chine et aux Etats-Unis.

Le contrat juin sur le Brent LCOc1 cédait près de 1% à 99,71 dollars le baril vers 7h15 GMT après avoir reculé jusqu'à 98 dollars, son plus bas niveau depuis neuf mois. Le Brent, en baisse sur neuf des 11 dernières séances, a rétrogradé de plus de six dollars depuis le 9 avril.

Le contrat mai sur le brut léger américain CLc1 lâchait de son côté 0,8% à 87,88 dollars après un creux à 86,06, un plus bas depuis décembre.

"En début d'année, les fondamentaux n'étaient pas si favorables mais les investisseurs ont voulu prendre la vague haussière du marché. Au fil des mois, les perspectives se sont assombries et je crois que (les statistiques chinoises) sont le dernier clou du cercueil", commente Tony Nunan, spécialiste du marché pétrolier chez Mitsubishi Corp à Tokyo.

"L'Europe continue d'aller mal, et à cela s'ajoutent les mauvais chiffres de l'emploi aux Etats-Unis en mars et maintenant un ralentissement de la croissance en Chine. Avec ça, tout le monde devient baissier."

Les prix du brut ont chuté de 3% lundi en réaction à l'annonce d'une croissance de 7,7% de la Chine au premier trimestre, contre 7,9% les trois mois précédents, alors que le marché attendait une accélération à 8%.

La Chine est le deuxième consommateur mondial d'or noir et le ralentissement de sa croissance inquiète un marché déjà ébranlé la semaine dernière par les révisions à la baisse des prévisions de demande mondiale de l'Agence internationale de l'énergie, de l'administration américaine et de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

La demande chinoise de pétrole est tombée en mars à son plus bas niveau depuis sept mois alors que les stocks de brut aux Etats-Unis sont au plus haut depuis 30 ans, conséquence de la hausse de la production intérieure.

LE POIDS DES INDICATEURS

L'indice Empire State de la Fed de New York, montrant un ralentissement de la croissance de l'activité industrielle dans cette région, a aussi pesé sur le marché lundi, après les mauvais chiffres des ventes au détail américaines vendredi.

"L'indice immobilier NAHB était également inférieur aux attentes. Combiné aux signaux alarmants en provenance du marché du travail, cela donne à penser que l'impact de la hausse de la fiscalité commence à se faire sentir aux Etats-Unis", écrivent les analystes d'ANZ dans une note publiée mardi.

Goldman Sachs GS.N , l'une des banques les plus influentes sur les marchés des matières premières, a ajouté à la morosité ambiante en n'écartant pas une poursuite du recul du Brent et en recommandant à ses clients de solder leurs positions à la hausse sur le Brent.

L'explosion de deux bombes sur la ligne d'arrivée du marathon de Boston lundi a aussi inquiété les investisseurs, provoquant un surcroît de dégagements à Wall Street avant la clôture.

Le marché attend maintenant la statistique hebdomadaire des stocks de pétrole aux Etats-Unis. Les analystes interrogés par Reuters prévoient en moyenne une hausse de 1,4 million de barils la semaine dernière.

"Les fondamentaux du marché pétrolier ne sont pas bons (...) Le marché est surapprovisionné, ce qui devrait conduire l'Opep à réduire sa production", juge Tony Nunan, l'analyste de Mitsubishi.

"Il n'y a pas de facteurs de soutien. Bien sûr les risques géopolitiques sont toujours là mais ils ne retiennent pas l'attention actuellement. Peut-être que le problème du programme nucléaire iranien reviendra sur le devant de la scène après les élections qui se tiendront là-bas en juin."

Guide Reuters des marchés de l'énergie : ENERGY A la une sur les marchés de l'énergie : TOP/O Tableau de bord des futures ICE & Nymex : NEWOILOIL Brut WTI Nymex 0#CL: Brut Brent ICE 0#LCO: Guide des futures sur brut : CRUDES/1 Analyse technique : O/I Panier de l'Opep - cours quotidiens...... OPEC-B-D Panier de l'Opep - statistiques .......... OPEC/BASKET

(Véronique Tison pour la version française, édité par Marc Angrand)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant