Pétrole: le Brent en retrait de son récent record.

le
0

(CercleFinance.com) - Mercredi midi sur le Vieux Continent, le baril de Brent de mer du Nord livrable en décembre grappillait 0,2% à 52,5 dollars, le WTI américain d'échéance novembre restant neutre à 50,8 dollars.

Le Brent semble sur son quant-à-soi après avoir atteint, lundi en séance, un nouveau sommet annuel à 53,73 dollars. Principaux catalyseurs : évoqués depuis le début de l'année, les accords de “gels de production” entre grands pays producteurs ont fait place à l'annonce du rétablissement prochain par l'Opep de ses quotas de production. Et la Russie semble devoir se joindre à la partie, du moins en partie, et selon des conditions encore imprécises.

Cependant, le niveau envisagé (32,5-33 millions de barils/jour) est à peine inférieur à la production du cartel en septembre : 33,6 millions de barils/jour environ, en hausse de près d'un million de barils en un an. De plus, les modalités pratiques de cette décision se feront attendre au plus tard jusqu'à la prochaine réunion officielle de l'Opep, le 30 novembre, à Vienne. Bref, le “risque d'exécution” liée aux annonces de l'Opep est élevé, ce qui peut inciter à la mesure.

Enfin, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a prévu, soulignent les analystes d'Aurel BGC, “un marché du pétrole encore déséquilibré au moins jusqu'à la fin du premier semestre 2017.”

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant