Pétrole: la correction se poursuit toujours.

le
0

(CercleFinance.com) - Les barils de brut continuent d'aligner les séances de baisses qui, par conséquent, éloignent un peu plus le Brent de la barre symbolique des 50 dollars. Mercredi midi en Europe, le baril de Brent de mer du Nord livrable en septembre cédait encore 1,5% à 47,3 dollars, le WTI américain d'échéance août cédant 1,3% à 46 dollars.

Selon un bureau d'études parisien, “les cours du pétrole ont terminé (hier) en forte baisse, pénalisés par des craintes autour des conséquences du Brexit sur la croissance au Royaume-Uni et par ricochet sur la croissance économique mondiale. La remontée de la perception des risques et l'appréciation du dollar ont aussi pénalisé globalement les cours des matières premières.”

Mais pour les analystes Matières premières de Commerzbank, la chute récente des prix du brut est due aux investisseurs spéculatifs, qui réduisent leurs positions. Selon eux, hormis la baisse des marchés d'actions et des craintes sur la demande, il est difficile de trouver une raison évidente au mouvement actuel du marché. Les spécialistes estiment d'ailleurs que la fusion des compagnies pétrolières nationales en Libye ne va pas changer pour autant la quantité d'huile extraite dans le pays.

A contrario, ils relèvent que les attentats terroristes attribués à l'organisation Etat islamique, qui dernièrement n'ont pas épargné l'Arabie saoudite, n'ont pas fait réagir le brut non plus. Ce qui devrait être le cas, le pays étant le premier producteur d'or noir au monde. Selon Commerzbank, cette absence de réaction positive des cours à une nouvelle haussière présage d'une nouvelle correction. A suivre.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant