Pétrole: l'optimisme domine toujours avant Doha.

le
0

(CercleFinance.com) - Jeudi midi sur les marchés pétroliers en Europe, le baril de Brent de mer du Nord livrable en juin restait neutre à 44,2 dollars, le WTI américain de livraison mai l'imitant à 41,7 dollars.

Sur une semaine, la hausse du Brent atteint toujours 10,3%. Elle dépasse toujours les 63% depuis le point bas de 27,1 dollars datant du 20 janvier dernier.

Notons qu'hier, les opérateurs ne se sont pas formalisés de la hausse plus forte que prévu (+ 6,6 millions de barils) des stocks commerciaux de brut aux Etats-Unis, qui n'étaient pourtant attendus qu'en hausse de 1,8 million d'unités.

Bien évidemment, la réunion des grands pays producteurs de brut dans la capitale qatarienne, Doha, ce dimanche, est dans tous les esprits. La hausse récente et marquée des cours du brut tend à signaler que le marché attend des engagements concrets de plafonnement des extractions d'huile, ce qui permettrait de ré-équilibrer un marché dominé par l'offre.

Reste qu'un analyste parisien rapportait ce matin, d'après les agences de presse, que “le ministre russe du Pétrole, Alexandre Novak, aurait déclaré lors d'une réunion à huis clos qu'un éventuel accord sur un gel des niveaux de production resterait assez vague, avec peu d'engagements précis. Son homologue saoudien Ali al-Naïmi a pour sa part déclaré au journal Al Hayat que son pays excluait une baisse de la production.”

Des informations qui, quoique partiellement au conditionnel, sont nettement moins optimistes que l'opinion de nombre de courtiers. Gare aux mauvaises surprises.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant