Pétrole-L'Iran déplore la passivité des Etats voisins

le
0

DUBAI, 16 décembre (Reuters) - Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a estimé mardi que les pays voisins de l'Iran n'agissaient pas assez pour relever les cours du pétrole dont la chute a fait baisser de moitié les recettes de la République islamique ces six derniers mois. "Il est déplorable que les pays de la région ne coopèrent pas sur la chute des prix du pétrole et leurs conséquences négatives", a déclaré le chef de la diplomatie iranienne lors d'une visite à Téhéran du président du parlement irakien Salim al Djabouri, rapporte l'agence Irna. L'économie iranienne, déjà étranglée par les sanctions occidentales, souffre de la baisse des cours du brut, que les dirigeants iraniens imputent à un complot fomenté par l'Arabie saoudite, son grand rival dans la région, et ses alliés occidentaux, à commencer par les Etats-Unis. Le 27 novembre dernier, les pays membres de l'Opep ont décidé de ne pas réduire leur production, une victoire pour les Etats du Golfe emmenés par l'Arabie saoudite face aux pays plus pauvres du cartel, sur fond de baisse continue des cours. Les Etats du Golfe laissent entendre qu'ils sont prêts à supporter une période prolongée de prix bas, une situation qui pénalise en premier lieu des pays comme le Venezuela et l'Iran, dont la situation budgétaire est plus fragile et qui prônent une réduction des pompages pour tenter de stabiliser le marché. ID:nL6N0TH20W (Mehrdad Balali; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant