Pétrole : l'Algérie dénonce la spéculation

le
0
«S'il y a une pénurie réelle, l'Opep agira», a affirmé le ministre algérien de l'Énergie et des Mines, lors d'une conférence sur l'énergie à Houston aux États-Unis.

«Il n'y a pas de pénurie de pétrole aujourd'hui», a déclaré le ministre algérien de l'Énergie et des Mines, Youcef Yousfi, qui participe à la conférence Cera Week sur l'énergie à Houston aux États-Unis. «Nous sommes en consultation» avec les autres pays de l'Opep, a-t-il ajouté mercredi. «S'il y a une pénurie réelle, l'Opep agira. La situation est très volatile, on regarde de près.»

Selon le ministre algérien, la flambée des prix du pétrole obéit à des ressorts «psychologiques». Pour lui, «il y a de la spéculation». «Les prix redescenderont lorsque les gens verront que la situation est normale». Int errogé sur l'inquiétude des marchés au sujet de possibles troubles en Arabie saoudite, premier exportateur mondial d'or noir, Youcef Yousfi a assuré «sa confiance dans la stabilité de l'Arabie et de ses exportations. Je ne pense pas qu'il y aura des perturbations».

Pas de perturbations en Algérie

Quant à l'Algérie, il a rappelé que «dans les

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant