Pétrole: inquiétudes à la veille du sommet d'Alger.

le
0

(CercleFinance.com) - Inquiétude à veille du sommet informel de l'Opep, qui se tiendra demain à Alger. Mardi à mi-séance sur le Vieux Continent, le baril de Brent de mer du Nord livrable en novembre cédait 1,6% à 46,6 dollars, le WTI américain reculant d'autant à 45,2 dollars.

C'en en effet demain à Alger que les membres de l'Opep doivent organiser une réunion informelle qui a généré nombre de spéculations ces derniers temps, notamment autour d'un éventuel gel coordonné de la production.

Mais comme le rapporte Saxo Banque, l'affaire n'est pas conclue : “l'Iran, qui est l'un des acteurs clés du marché pétrolier, a clairement laissé entendre que la réunion de l'Opep ne devrait aboutir à aucune décision globale, ce qui a également été corroboré par l'Algérie. Le marché ne doit donc pas avoir des attentes trop importantes concernant l'issue de ce sommet car le risque de déception est élevé”, indiquent les spécialistes.

Selon Saxo Banque, ce fameux sommet ne sera rien d'autre qu'un “non-évènement” : “actuellement, l'Opep pompe à un maximum, en particulier l'Arabie Saoudite”.

Une opinion prudente partagée par CMC Markets France : “afin de stabiliser les cours, il faudrait que la production du pays reviennent à ces niveaux d'avant été. En effet, seule l'Arabie saoudite a réellement les clés pour faire baisser la production. A titre de comparaison, l'Iran produit 4 millions de baril jour contre 10,6 millions pour l'Arabie saoudite”.

Et CMC Markets France de chiffrer la probabilité d'un accord de l'Opep, demain à Alger, entre 10 et 20% seulement.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant