Pétrole: gel de production et dollar en soutien.

le
0

(CercleFinance.com) - Toujours à proximité immédiate du sommet de trois mois atteint la semaine dernière, le cours du Brent tirait toujours parti du “gel” de leurs extractions par de grands producteurs, sans oublier la la baisse du dollar. A mi-séance sur le Vieux Continent, le baril de Brent de mer du Nord livrable en mai grappillait 0,9% 40,7 à dollars, le WTI américain de livraison avril le surclassant (+ 1,2%) à 38,9 dollars.

Très attendue une fois de plus, la Fed s'est montrée plus accommodante que prévu lors de sa réunion d'hier. Ce qui a induit une nette dépréciation de la valeur relative du dollar, retombé par exemple à 1,13 contre son principal concurrent, l'euro. Or le négoce du brut est exclusivement libellé en billets verts : de ce fait et quasi-mécaniquement, la baisse du dollar tend à faire monter le cours du baril (exprimé en dollars également) dans des proportions similaires.

'De plus', ajoutent les analystes Matières premières de Commerzbank, 'l'appétit pour le risque s'est sensiblement accru dans le sillage de la décision de la Fed', ce qui profite structurellement aux actifs associés, comme le pétrole.

Autre nouvelle : la réunion que 15 grands producteurs doivent consacrer au gel de leurs productions, le 17 avril prochain à Doha, a finalement été confirmée. Ce devrait être l'occasion d'étendre l'accord conclu à quatre (Arabie saoudite, Russie, Venezuela, Qatar) au mois de janvier.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant