Pétrole et gaz : les États-Unis devancent la Russie

le
0
Grâce au pétrole et gaz de schiste, les États-Unis sont devenus le premier producteur mondial d'hydrocarbures, devant la Russie, selon les estimations du Wall Street Journal .

L'essor spectaculaire du gaz mais surtout, ces deux dernières années, du pétrole de schiste, promettait aux États-Unis de monter tôt ou tard sur la première marche du podium mondial des producteurs d'hydrocarbures. Selon les calculs du Wall Street Journal c'est chose faite.

Au premier semestre, la Russie a pompé en moyenne 10,8 millions de barils (*) de pétrole par jour, soit 900 000 de plus que les États-Unis (9,9 millions), et bien davantage que les 9,4 millions de l'Arabie saoudite (chiffre du deuxième trimestre de l'Opep). Mais selon les tendances observées - une forte hausse de la production d'or noir dans le bassin de Bakken (Dakota du Nord) et de Eagle Ford (Texas) contre une progression modeste en Russie - les États-Unis ont sans doute devancé les Russes dès cet été, esti...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant