Pétrole: en hausse, recul de la production chinoise.

le
0

(CercleFinance.com) - Mercredi midi en Europe, le baril de Brent de mer du Nord livrable en décembre gagnait 1,2% à 52,3 dollars, le WTI américain d'échéance novembre gagnant 1,3% à 51 dollars.

Mercredi est le jour où l'Energy Information Agency (EIA) américaine dévoile l'évolution hebdomadaire des stocks de pétrole brut et de produits raffinés. Selon le consensus, l'agence fédérale devrait faire état d'une hausse de 2,7 millions de barils des stocks d'or noir, mais de baisses de l'ordre de 1,5 million de barils pour les distillats et l'essence.

Or hier, l'organisme privé API, qui publie une mesure similaire (quoique calculée selon une base moins exhaustive que celle de l'EIA) avec 24 heures d'avance a indiqué que les réserves de brut avaient en fait reculé de 3,8 millions de barils la semaine passée. D'où, selon nombre d'opérateurs, un risque de bonne nouvelle tout à l'heure de la part de l'EIA.

Plus globalement, chez Commerzbank, les analystes Matières premières soulignent que 'la baisse marquée de la production chinoise de pétrole a aussi certainement tiré les prix à la hausse'. En effet, l'office statistique de l'Empire du Milieu a indiqué qu'en septembre, les extractions nationales d'hydrocarbures avaient reculé de presque 10%, à 3,89 millions de barils/jour. Ce qui augmente d'autant la quantité de brut que la Chine doit importer, soit environ huit millions de barils/jour ce même mois. Après les Etats-Unis, la Chine est le 2e consommateur mondial d'or noir.

'La baisse des extractions chinoises est probablement attribuable à celle des cours, qui rend nombre de gisements locaux non profitables', ajoutent les spécialistes.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant