Pétrole: en hausse, le baril suit les actions.

le
0

(CercleFinance.com) - Décidément confiants sur le succès du “Bremain” (inverse du “Brexit”) lors du référendum qui porte, ce jour, sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l'Union européenne, les opérateurs financiers font monter toutes les classes d'actifs risqués, dont l'or noir. Ce midi, le baril de Brent de mer du Nord livrable en août gagnait 1,5% à 50,7 dollars, le WTI américain de même échéance prenant 1,3% à 49,8 dollars.

En effet, “l'optimisme semble globalement gagner les places financières” commentent les analystes de XTB France. Ce matin d'ailleurs, le sondage réalisé au début du scrutin par l'institut Ipsos-Mori pour le journal l'Evening Standard donne le “Bremain” gagnant à hauteur de 52% des voix. Et les indices d'actions sont toujours orientés à la hausse en Europe.

Or préalablement, la plupart des instituts de conjoncture avaient mis en garde contre les conséquences économiques très négatives qu'aurait un Brexit sur l'économie britannique et, partant, sur celle de l'Europe, son principal partenaire commercial. Sans oublier la demande pétrolière afférente, étroitement liée à l'intensité de l'activité économique.

Dans ce contexte, la baisse moins forte que prévu des stocks pétroliers américains publiés la veille par l'Energy Information Agency (EIA), soit - 0,9 million de barils ou la moitié des attentes, passe inaperçue.

D'autant plus qu'une autre statistique publiée par l'EIA est, elle, de nature à soutenir les cours : la semaine dernière, la production pétrolière des Etats-Unis est revenue de 8,716 à 8,677 millions de barils/jour, et continue ainsi sa décrue. Elle revient aussi à son plus bas niveau depuis le tout début du mois de septembre 2014.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant