Pétrole: en berne, l'Opep suscite le doute.

le
0

(CercleFinance.com) - Sur les marchés pétroliers en Europe, le baril de Brent de mer du Nord livrable en janvier 2017 reculait de 1 % à 47,7 dollars, le WTI américain d'échéance décembre cédant 1,3% à 46,1 dollars.

Les 53,73 dollars touchés par le Brent le 10 octobre dernier, quelques jours après que l'Opep ait exprimé son intention de rétablir ses quotas pétroliers, constituaient un nouveau sommet annuel qui, depuis lors, ne cesse de s'éloigner. Si la crédibilité du cartel pétrolier reste très forte sur le marché, la plupart des opérateurs se demandent néanmoins comment l'Opep va faire pour passer des paroles aux actes.

“Le pétrole a tenu hier juste au-dessus d'un plus bas de un mois, après sa plus grande chute d'une journée en plus de cinq semaines. La hausse de ces derniers mois au-dessus des 50 dollars a semblé artificielle aux yeux des investisseurs, qui jugent que le baril a été suracheté sur des spéculations encore trop peu fondées sur une réelle intervention de l'Opep,” commentent ce matin les analystes de Saxo Banque.

Selon les dernières estimations disponibles, la production pétrolière du cartel a atteint 33,8 millions de barils/jour en octobre, soit 130.000 barils/jour de plus qu'en septembre et un nouveau record récent. Dans ce contexte, la restauration de quotas, annoncée à 32,5/33 millions de barils/jour, ne peut que susciter des doutes.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant