Pétrole: en berne, l'AIE avertit sur les stocks.

le
0

(CercleFinance.com) - Consolidation ordonnée du cours du brut ce midi après son envolée de la veille. A cette heure en Europe, le baril de Brent de mer du Nord livrable en septembre perdait 1,8% à 47,6 dollars, le WTI américain d'échéance août cédant 1,3% à 46,2 dollars.

Hier, rappelle XTB France, le WTI a décollé de 4,5%. “Le marché est porté par les prévisions optimistes de l'Opep. En effet, selon l'organisation, la demande de pétrole devrait augmenter de 1,15 million de barils par jour en 2017. Toujours selon le rapport de l'Opep, le marché du pétrole est amené à se rééquilibrer courant 2017”, rapportent les spécialistes.

Ce matin, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a abondé en ce sens : l'organisme international basé à Paris indiqué qu'il s'attendait désormais en 2016 à une croissance de la demande mondiale de pétrole de 1,4 million de barils/jour, contre + 1,3 million de barils/jour le mois précédent.

Mais voilà : l'AIE a aussi insisté, ce matin, sur le poids croissant des stocks de produits pétroliers au sein des 35 pays membres de l'OCDE, cette organisation centrée sur le monde industrialisé. Dans cette zone, 'les stocks pétroliers de marché ont augmenté de 13,5 millions de barils en mai', peut-on lire, 'pour atteindre le niveau record de 3.074 millions de barils'.

L'AIE ajoute que selon ses informations, et depuis lors, ces stocks 'OCDE' ont encore augmenté 'alors que le 'stockage flottant' (c'est-à-dire le stockage de brut dans des pétroliers à l'ancre, et non dans des réservoirs terrestres ; ce qui coûte plus cher, ndlr) s'est lui aussi poursuivi, pour atteindre ses plus hauts niveaux depuis 2009'.

Dans ce contexte, les stocks des Etats-Unis, attendus tout à l'heure, seront suivis de près.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant