Pétrole: en attendant les statistiques américaines.

le
0

(CercleFinance.com) - Mercredi midi sur les marchés pétroliers, le baril de Brent de mer du Nord livrable en mai se tassait de 0,5% à 41,6 dollars, le WTI américain de même livraison cédant 0,6% à 41,2 dollars.

Les opérateurs pétroliers peuvent s'inquiéter de l'évolution des stocks pétroliers hebdomadaires américains, dont la lecture officielle sera donnée tout à l'heure par l'Energy Information Agency (EIA), une autorité fédérale. Pour l'heure, le consensus table sur une hausse de trois millions de barils environ des stocks de brut, ainsi que sur un retrait de ceux d'essence et de produits distillés.

Cependant, l'American Petroleum Institute (API), organisme privé qui mesure avec 24 heures d'avance, et selon une base moins exhaustive, la même chose que l'EIA, a fait état hier d'une envolée de presque 9 millions de barils des stocks commerciaux de brut, attendus en hausse de 2,7 millions seulement. Or à plus de 523 millions de barils, ces stocks n'ont jamais été aussi élevés depuis que la statistique est tenue de manière hebdomadaire, en 1982

Autre paramètre à suivre : les extractions américaines de pétrole, dopées ces dernières années par les bruts non conventionnels. La semaine du 11 mars, elles sont tombés à 9,068 millions de barils/jour, leur plus bas niveau depuis fin novembre 2014. Reste à savoir si la récente remontée des cours n'incitera pas les producteurs à relancer leurs extractions.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant