Pétrole: en attendant (encore) l'Opep.

le
0

(CercleFinance.com) - Pas facile de dépasser durablement les 50 dollars pour les barils de pétrole de référence, en l'attente de précisions de la part de l'Opep. Vendredi midi en Europe, le baril de Brent de mer du Nord livrable en décembre se tassait de 0,1% à 50,4 dollars, le WTI américain de même livraison cédant 0,4% à 49,5 dollars.

La thématique dominante est toujours la même : après que l'Opep a annoncé officiellement, voilà un mois, la prochaine restauration de quotas de production inférieurs à la production actuelle du cartel (32,5-33 millions de barils/jour, contre 33,4 millions de barils/jour en septembre), le marché a grimpé. Le Brent a même touché au début du mois un nouveau sommet annuel proche de 54 dollars.

Mais encore faut-il que l'Opep lève le voile sur la manière dont elle compte s'y prendre, elle qui a augmenté sa production de presque 1,3 million de barils/jour depuis le début de l'année.

Certes, les agences de presse rapportaient hier soir que “l'Arabie saoudite et ses alliés au sein de l'Organisation seraient prêts à réduire leur production de 4%”, souligne un analyste parisien. Mais en l'absence de confirmation, le marché peine à croire que Ryad agira de la sorte.

Et maintenant ? “L'Opep tient, aujourd'hui, une 'réunion technique' et des consultations sont prévues samedi avec des pays tiers producteurs de pétrole”, indique-t-on chez Aurel BGC.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant