Pétrole: des questionnements sur la décision de l'Opep.

le
0

(CercleFinance.com) - Après la décision inattendue annoncée par l'Opep hier, et la hausse des cours de l'ordre de 5% qui l'a suivie, l'heure était aux questionnements ce midi sur les marchés pétroliers. Pour l'heure, le baril de Brent de mer du Nord livrable en novembre consolidait de 0,5% à 48,4 dollars, le WTI américain de même échéance cédant 0,3% à 46,9 dollars.

En effet, la réunion informelle que le cartel pétrolier devait organiser hier à Alger s'est transformée, en dernière minute, en réunion extraordinaire des plus officielles.

Prenant acte de la forte chute des prix, de la vigueur de l'offre et du poids que les stocks disponibles exercent sur le marché, l'Opep a décidé - sans préavis - de rétablir les quotas de production pour ses 14 membres : il est désormais question de viser une production d'huile comprise entre 32,5 et 33 millions de barils/jour.

Bref, non seulement l'Opep 'ressuscite' - en quelque sorte, elle avait disparu avec l'abandon officiel du quota, fin 2015 -, mais de plus elle devrait réduire sa propre production. En effet, en août, le cartel déclarait 'pomper' 33,2 millions de barils/jour, selon ses propres statistiques. A comparer avec 32,5 millions au 4e trimestre 2015.

Rappelons que le quota officiel abandonné en fin d'année dernière, soit 30 millions de barils/jour, n'était de toute façon plus respecté depuis un an et demi à cette date. Ce qui incite à la prudence.

'Cet accord de l'Opep est-il durablement haussier pour les cours du pétrole ?”, s'interroge ce matin Aurel BGC? “L'Opep accepte de réduire de 700.000 barils par jour sa production, soit entre le tiers et la moitié de l'excès d'offre mondiale selon les estimations. De plus, l'Opep marque un tournant dans sa stratégie qui privilégie la part de marché à un éventuel objectif sur les prix', ajoutent les spécialistes.

Mais comme toujours, le diable se nichera dans les détails : il faudra d'abord attendre la réunion prévue le 30 novembre, à Vienne, pour que l'Opep précise les modalités pratiques de sa décision. Puis voir si la discipline sera de mise au sein du cartel. Et enfin, la Russie, extérieure au cartel, s'associera-t-elle ou non à cette initiative ?

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant