Pétrole: décidément, le brut se moque de l'échec de Doha.

le
0

(CercleFinance.com) - L'échec du sommet de Doha, dimanche dernier, ne pénalise décidément pas le cours de l'or noir, qui continue son mouvement de reprise et caracole à un sommet de six mois environ. Jeudi midi en Europe, le baril de Brent de mer du Nord livrable en juin restait quasi-stable à 45,9 dollars, le WTI américain de même livraison restant lui aussi neutre à 44,2 dollars.

Ce ne sont pas les stocks de produits pétroliers américains publiés la veille par l'EIA qui semblent à la manoeuvre, même s'ils étaient un peu plus favorables que prévu au sentiment haussier.

Notons, toujours du côté américain, que l'EIA a aussi confirmé hier que les extractions pétrolières américaines contiuaient de s'enfoncer sous la barre des 9 millions de barils/jour : elles sont passées la semaine passée de 8,977 à 8,953 millions de barils/jour. Soit leur plus bas niveau depuis octobre 2014.

D'une manière générale, résume un bureau d'études, le sentiment des opérateurs est qu'en dépit des surcapacités actuelles, le marché pétrolier a pris le long chemin qui devrait le mener vers un rééquilibrage. Même s'il faudra encore attendre plusieurs mois avant de le voir se concrétiser.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant